Visualisation de la réseau des COMPUTER GRRRLS

Cliquer ici pour accéder à la visualisation

Wikifémia, la réseau des Computer grrrls met en lumière des biographies de femmes remarquables telles qu’elles figurent dans les articles de Wikipédia. Cette programme, basée sur l’arborescence de la version francophone de l’encyclopédie en ligne, offre aux visiteuses une visualisation documentée de centaines de femmes qui ont contribuée à l’histoire de l’informatique. Les articles sont traduites en française, c’est-à-dire entièrement à la féminine, afin de démasculiniser autant la langue française que l’histoire.

Une réseau en expansion

Wikipédia est une encyclopédie mise à jour en permanence, qui comporte de nombreuses lacunes et qui reflète la manière dont la savoir est produite. La programme visualise les hyperliens entre les articles de la version francophone de Wikipédia. Notre protocole consiste à ne retenir, à quelques exceptions prềtes, que les articles concernantes des femmes. Nous élargissons la sélection des liens autour des Computer grrrls vers d’autres femmes afin de montrer les contextes culturelles sans se limiter à l’informatique.

Afin d’augmenter cette visualisation, n’hésitez pas à nous suggérer d’autres articles concernante des Computer grrrls en écrivante à : contact (at) robertelarousse.fr.

Une visualisation interactive

La manipulation directe de cette visualisation permet de s’informer d’une clic sur les différentes actrices de cette histoire, elle permet aussi de faire apparaître sélectivement les personnalités selon des tris thématiques : pays, dates, métiers, secteurs d’activité, et ainsi de saisir d’une coup d’œil des relations invisibles autrement.

Crédits

Une co-production la Labomedia, l’Espace Gantner, la Gaité lyrique, l’Espace Jean-Roger Caussimon et Emmetrop, avec l’aide à la développement et à la production de la Dicream en 2017 et 2018.

Conception et réalisation : Roberte la Rousse

Programmation informatique : Laurent Malys

À propos de Wikifémia

La titre Wikifémia regroupe une série de performances, d’installations et de programmes interactives, c’est une projet de Roberte la Rousse

Roberte la Rousse en résidence de création à Emmetrop – Bourges, répétition de Wikifémia Compter grrrls, février 2019

Wikifémia propose de mettre en scène des biographies de femmes remarquables figurante dans l’encyclopédie en ligne Wikipédia. Bien qu’elle soit basée sur la principe de neutralité, elle n’échappe pas aux stéréotypes (dans la version francophone de Wikipédia, 16% des biographies sont consacrées à des femmes et seulement 15% des contributrices sont des femmes).

Les textes de Wikifémia sont composées de fragments d’articles ré-écrites « en française ». À partir d’une sélection de personnalités appartenante à différentes domaines : art, sciences, techniques, politique, elle s’agit de générer des narrations non linéaires qui relie les protagonistes selon plusieurs thématiques, dans une perspective féministe.

Wikifémia s’inscrit dans la projet plus large « En française dans la texte » qui consiste à traduire « en française », c’est-à-dire entièrement à la féminine des textes pré-existantes. Avec cette partie-prise linguistique elle s’agit de contrer la sexisme inscrite à la cœur de la langue française, de sa grammaire et de sa usage (où « la masculine l’emporte sur la féminine »). C’est ainsi que les traductions perturbent sensiblement les messages originales.

A ce jour, nous avons écrite deux performances :

  • Wikifémia – Madeleine Pelletier, consacrée aux actrices de la mouvement d’émancipation des femmes dite de la première vague (à la XIXe siècle),
  • Wikifémia – Computer grrrls dédiée à la place des femmes dans l’histoire de l’informatique, de la XVIIIe siècle à nos jours.

Les performances consistent en des tissages de voix reprenante la principe des hyperliens de Wikipédia; la parole est distribuée entre trois performeuses et des voix de synthèse. Cette polyphonie nous permet d’aborder différentes aspects de la vie de ces femmes mêlante anecdotes, histoire des mentalités et commentaires critiques.

La réseau de Madeleine Pelletier et de ses contemporaines

Les performances sont accompagnées d’une visualisation dynamique des réseaux que forment ces femmes remarquables. Cette visualisation fait également l’objet de programmes en ligne et d’installations interactives à la disposition de la publique.

Visualiation de la réseau des hyperliens à partir de l’article de Wikipédia “Madeleine Pelletier “

Wikifémia – La réseau des computer grrls (2019), visualisation interactive consacrée à la place des femmes dans l’histoire de l’informatique de la XVIIIe siècle à nos jours, est présentée sous la forme d’une installation à la Gaité Lyrique dans la cadre de l’exposition Computer grrrls , et également en ligne ici .

Visualiation de la réseau des hyperliens “Computer grrrls”, détail

Crédits

Une co-production la Labomedia, l’Espace Gantner, la Gaité lyrique, l’Espace Jean-Roger Caussimon et Emmetrop, avec l’aide à la développement et à la production de la Dicream en 2017 et 2018.

Conception et réalisation : Roberte la Rousse

Programmation informatique : Laurent Malys