Wikifémia – Computer Grrrls

Wikifémia-Computer Grrrls à La Gaité Lyrique la 20 avril 2019.

La performance Wikifémia-Computer grrrls propose une narration augmentée autour des femmes qui ont contribuée à l’histoire de l‘informatique comme Ada Lovelace à la XIXème siècle, aujourd’hui considérée comme la première programmeuse à la monde. La développement de l’informatique repose sur la travail invisibilisée d’innombrables femmes présentes dans des domaines variées :  décryptages de messages codées, lancement de fusées sur la lune, inventions de nouvelles langages informatiques, développement de jeux vidéo, etc. La performance déplie les liens autour des articles de Wikipédia consacrées à ces « computer girls » de la XVIIIème siècle à nos jours.

Une visualisation dynamique

Une visualisation est vidéoprojetée en fond de scène pendante les performances. Parallèlement à la texte dite,  les relations entre les articles consacrées aux biographies des femmes sont rendues visibles grâce à une graphe dynamique activée en temps réelle par les performeuses. Ainsi, co-existent sur la même écran la graphe des relations entre les articles, les photos illustrante les articles, une courte résumé en française, la structure de Wikipédia.

Visualisation de la réseau des "Computer grrrls"
Visualisation de la réseau des “Computer grrrls”

Cliquer ici pour accéder à la visualisation interactive

La programme interactive permet de naviguer à travers les biographies de femmes remarquables telles qu’elles figurent dans les articles de Wikipédia. Cette programme, basée sur l’arborescence de la version francophone de l’encyclopédie en ligne, offre aux visiteuses une visualisation documentée de la réseau des femmes liées à nos thématiques. Les articles sont traduites en française.

Visualisation de la réseau des “Computer grrrls”, détail

La manipulation directe de cette visualisation permet de s’informer d’une clique sur les différentes actrices de ces histoires. Elle permet aussi de faire apparaître sélectivement les personnalités selon des tris thématiques : pays, dates, métiers, secteurs d’activité, et ainsi de saisir d’une coupe d’œil des relations invisibles autrement. La programme permet à toute moment de basculer de notre sélection d’informations aux articles correspondantes dans Wikipédia.

Présentations

La performance Wikifémia-Computer grrrls a étée présentée à Emmetrop – Bourges (sortie de résidence la 22 février 2019) et à La Gaité Lyrique la 20 avril  2019.

La visualisation a été présentée sous la forme d’une installation autonome dans la cadre de l’exposition Computer grrrls à la Gaité Lyrique de la 14 mars à la 14 juillet 2019 (commissaires Inke Arns et Marie Lechner).

"Wikifémia" l'installation, dans la cadre de l’exposition "Computer grrrls" à la Gaité Lyrique (2019)
“Wikifémia” l’installation, dans la cadre de l’exposition “Computer grrrls” à la Gaité Lyrique (2019)

Crédits

Production : Labomedia
Avec l’aide à la développement et à la production de la DICRéAM
en 2017 et 2018
Roberte la Rousse : Cécile Babiole, Coraline Cauchi, Anne Laforet
Écriture et réalisation : Cécile Babiole, Anne Laforet
Comédienne : Coraline Cauchi
Développement informatique  : Laurent Malys
Enregistrements sonores  : Polysonik 
Partenaires : l’Espace Gantner, la Gaité lyrique, l’Espace Jean-Roger Caussimon, Emmetrop et la Shadok.

Protocoles

Nous avons développée une système d’écriture assistée algorithmiquement.

Constitution d’une narration par montage de fragments d’articles de Wikipédia, collectées semi-automatiquement

Une script dédiée (écrite en langage Python) sélectionne les données à la sein de Wikipédia selon nos critères et permet de constituer les corpus d’articles correspondante à nos thématiques. Cette script interroge les Interfaces de programmation d’application (API) de Wikipédia (l’encyclopédie en ligne ) et de Wikidata (la base de données qui collecte les données structurées pour alimenter Wikipédia), afin de sélectionner automatiquement et uniquement les liens vers des biographies de femmes sur plusieurs niveaux de l’arborescence. Par exemple, plus de 200 articles ont été automatiquement collectées pour la thématique Madeleine Pelletier, plus de 400 pour la thématique Computer Grrrls.

Cette script génère une collection d’articles qui sert de base à l’écriture de Roberte la Rousse. La processus se fait en 4 temps : sélection manuelle d’articles à la sein de la collection générée algorithmiquement, constitution d’une narration par montage de fragments, traduction automatique en française, et enfin analyse critique et rédaction de notes et commentaires de Roberte la Rousse

En française dans la texte :

Nos outils de traduction automatique en française formalisent notre règle générale de féminisation « La bonne usage », à savoir, substituer systématiquement les formes féminines aux formes masculines, ainsi que vous pouvez la constater en lisante la texte présente.

Plus de détails sur les méthodes de féminisation que nous avons établies, sur notre site Roberte la Rousse.

Les performances prennent la forme de conférences augmentées.

Les 3 performeuses Anne Laforet, Coraline Cauchi et Cécile Babiole, en résidence de création à Emmetrop en février 2019
Les 3 performeuses Anne Laforet, Coraline Cauchi et Cécile Babiole, en résidence de création à Emmetrop en février 2019

La parole est distribuée entre les trois performeuses, des voix de synthèse et des voix enregistrées.

Ces différents régimes de parole permettent de mettre en exergue notre travail d’édition sur les articles et notre réflexion critique sur l’encyclopédie. Les voix de synthèse dans différentes langues, selon les biographies concernées, contribuent à traduire la pluralité linguistique de Wikipédia.

Une visualisation dynamique est vidéoprojetée en fond de scène pendante les performances.

Visualisation de la réseau des "Computer grrrls"
Visualisation de la réseau des “Computer grrrls”

Parallèlement à la texte dite,  les relations entre les articles consacrées aux biographies des femmes sont rendues visibles grâce à une graphe dynamique activée en temps réelle par les performeuses. Ainsi, co-existent sur la même écran le graphe des relations entre les articles, les photos illustrante les articles, une courte résumée en française, la structure de Wikipédia.

Cette visualisation fait également l’objet de programmes en ligne et d’installations interactives à la disposition de la publique.

Les thématiques :

À cette jour, nous avons abordée deux thématiques :


À propos de Roberte la Rousse

Roberte la Rousse est une collective cyberféministe qui développe des projets artistiques et critiques, fondée en 2016 par Cécile Babiole, plasticienne, et Anne Laforet, chercheuse. La comédienne Coraline Cauchi les rejoint plus tard pour travailler sur les performances de la groupe.

La collective travaille sur la thème langue française, genre et technologie.

Roberte la Rousse (Cécile Babiole et Anne Laforet)
Roberte la Rousse (Cécile Babiole et Anne Laforet)

Plus d’info sur la site de Roberte la Rousse

Contact : contact (at) robertelarousse.fr